Sélectionner une page

Des livres inspirants

par | 24 Avr 2022 | Médiathèque

Rituels de Femmes – Pour réenchanter la maternité

 

La vie est ponctuée de passages… la maternité en est un, fondateur dans la vie d’une femme. 
Or il est généralement limité à une prise en charge médicale qui tend à exclure la dimension spirituelle. 
Et si l’on redonnait à la maternité son caractère sacré.

Naissances merveilleuses

 

Accoucher. Accueillir un bébé. Ressentir la plus grande des émotions. 
Pour chacun, un moment unique. Pour tous, une communion universelle. 
Réenchanter la naissance. 
Ophélie Celier et Thomas Piet, soucieux de revaloriser l’accouchement, ont décidé de réenchanter ce moment magnifique et de donner la parole à tous les parents, afin qu’ils racontent « leur » naissance. 
Raconter l’accouchement de façon positive. 
Quarante récits particulièrement émouvants ont été sélectionnés parmi des centaines de témoignages de parents venant de mettre au monde leur enfant. 
Certains racontent simplement l’émotion de leur première rencontre avec le bébé, d’autres évoquent des conditions particulières d’accouchement dans l’intimité de leur maison ou en urgence dans leur voiture… 
Un livre choral, Ainsi est né ce recueil, qui montre toute la diversité et l’intensité de la naissance. 
Il inspirera les parents qui se souviendront de leur expérience et aidera les futurs parents à construire leur projet de naissance, éclairé par ces témoignages merveilleux.

Accoucher par soi-même

 

Pendant des millénaires, les femmes ont enfanté avec la même facilité que les autres mammifères. Elles peuvent retrouver cette aisance aujourd’hui en se fiant à leur instinct. 
L’expérience de Laura Kaplan Shanley et les recherches qu’elle a menées le confirment brillamment. 
Notre société tient pour acquis qu’accoucher est un acte douloureux et dangereux ; cette croyance entrave l’accouchement, car le corps fait obstacle au bon déroulement de la naissance lorsque la mère en a peur. 
Alors que le taux de césariennes est en constante augmentation, de plus en plus de femmes ressentent un sentiment d’échec, et même de deuil, après leur accouchement. 
Or, comme le rappelle Laura Kaplan Shanley, les femmes n’ont pas besoin qu’on leur dise comment faire, comment respirer ou pousser, car elles portent en elles la capacité d’enfanter avec la même facilité que les animaux, à condition qu’elles écoutent leur instinct. Cet ouvrage fait bien plus que transmettre des informations sur la naissance : il met en lumière des préceptes qui s’appliquent à tous les domaines de l’existence. 
Il comporte aussi un annuaire international d’adresses utiles, le MamaScope. 

L’auteure : Laura Kaplan Shanley a choisi de mettre au monde ses quatre enfants sans être assistée. Forte de cette expérience qui a changé sa vie, et de ses recherches personnelles, elle démontre qu’il n’y a rien à craindre, si ce n’est la peur elle-même. Elle est à l’origine du mouvement international « l’Accouchement non assisté » (ANA) et exerce une activité de consultante en naissance.

Tu accoucheras dans l’extase

 

L’idée la plus répandue à propos de l’accouchement est qu’il est douloureux, conformément à la formule biblique : « Tu accoucheras dans la douleur ». Pour autant ce n’est pas une fatalité. 
Comme d’autres femmes, Marie-Pierre Goumy a mis au monde son enfant dans l’extase, la paix et la joie. 
Dans cet ouvrage, l’autrice nous livre le récit intime de son expérience transcendantale et nous dévoile les pratiques qui l’ont aidée à préparer son accouchement hors norme. 
Elle aborde ainsi les notions de médecine traditionnelle chinoise, de chant prénatal, d’haptonomie ; et invite les femmes à se reconnecter à leurs sensations et à s’autoriser à accoucher sans douleur, dans l’émerveillement, voire dans le plaisir de l’extase.

Bien vivre le quatrième trimestre au naturel

 

Bouleversements hormonaux, manque de sommeil, perte de libido, réappropriation de son corps, blessure… La période post-partum dure plusieurs mois après la naissance. Il est donc essentiel que les jeunes mamans aient des outils pour mieux récupérer et apprennent à s’occuper d’elles au naturel pour lutter contre la fatigue et les inconforts. Julia Simon, spécialiste en périnatalité, vous propose une approche de la naturopathie avec des solutions naturelles : alimentation, mouvement corporels, relaxation, usage des plantes…

Le mois d’or, Bien vivre le premier mois après l’accouchement

 

Prendre soin de soi après l’accouchement. 
Comment se donner les moyens de bien vivre les 30 jours qui suivent l’accouchement et de profiter ainsi de l’une des plus grandes expériences de notre vie de femme ? 
Découverte d’une nouvelle vie, manque de sommeil, fatigue, douleurs corporelles, baby blues… 
Autant sur le plan physique que psychique, ce mois constitue une transition délicate pour la mère comme pour le nouveau-né. 
Pourtant, dans de nombreuses cultures, cette phase est bien connue et fait l’objet de pratiques, de soins spécifiques ou des recettes culinaires adaptées. Parmi elles, la médecine chinoise accorde un soutien particulier à la mère qui vient d’accomplir un formidable exploit en accouchant ; on pense qu’elle vivra ainsi en meilleure santé et aura plus d’énergie pour le restant de sa vie. 
En Europe, cette période est peu valorisée et mal comprise. Les mères se retrouvent souvent seules pour affronter cette phase de bouleversement. 
Ce livre lève les tabous et évoque la réalité de ce moment essentiel dans la vie de la mère et du couple. Il explique comment s’y préparer, en mettant en place des aménagements et des pratiques adaptées, au bénéfice de la santé corporelle, émotionnelle et psychique des mères.

Nouvelle mère

 


Que restera-t-il de ces premières années où je suis devenue mère ? Je ne veux pas les oublier. 
Ces premières années, ces cicatrices dans mon cœur, le début de l’apprentissage. 

J’étais bien là. Ça s’est vraiment passé. 

J’aime cette femme, celle qui a traversé tout ça. Elle mérite tout sauf l’oubli. Elle mérite que toutes les lumières soient braquées sur cet exploit. Que tout le monde regarde. Que tout le monde sache.

Ceci est notre post-partum ; Défaire les mythes et les tabous pour s’émanciper

 


En février 2020, Illana Weizman, militante féministe, lance le hashtag #MonPostPartum, après la censure d’une publicité de la marque Frida Mom, spécialisée dans les produits post-accouchement, lors de la diffusion de la 92e Cérémonie des Oscars, sous prétexte qu’il était peu esthétique de voir les souffrances d’une femme venant d’accoucher… 

L’autrice encourage alors les femmes à partager leurs expériences pour dénoncer les injonctions qui pèsent sur les jeunes mères, censées ne vivre qu’un bonheur absolu et surtout taire les souffrances et difficultés qui l’accompagnent dans la grande majorité des cas. 

Dans cet essai rigoureusement documenté, Illana Weizman s’emploie à déconstruire toutes les croyances liées au post-partum et met à jour les nombreux tabous qui l’entoure afin de rendre visible et légitime ce vécu commun à des millions de femmes. 
Elle y avance de nombreuses propositions politiques pour changer la donne.

Le quatrième trimestre de la grossesse

 

Les premières semaines de la nouvelle accouchée ne sont pas aussi enchantées qu’on le dit. 
Durant ce quatrième trimestre de la grossesse, la symbiose mère-enfant continue via les jeux hormonaux, l’adaptation du sommeil maternel, la sensibilité émotionnelle, la lactation (faire du lait) et l’allaitement (nourrir un bébé). 

D’autres chantiers biologiques et psychiques sont en cours. Ils constituent un cheminement vers un nouvel équilibre et non à un retour à l’état antérieur. 

La méconnaissance des différents aspects de cette « dégestation » empêche les femmes de prendre conscience de leurs besoins et de les exprimer. La pression sociale pousse vers un retour rapide à ce qui est désigné comme « la normalité », à savoir la séduction et la productivité. Or, ces deux dynamiques sont aux antipodes des réalités de l’après-naissance. 

Cet ouvrage décrit tout ce que traversent les femmes (mais aussi les hommes et les couples) dans ce quatrième trimestre de la grossesse, leurs nouveaux besoins, et notre nécessité de réinventer l’accompagnement de ce temps si singulier, qui, parfois vécu dans une relative solitude, peut révéler des fragilités personnelles préexistantes.

Ainsi gèlent les bulles de savon

 

« Certains choix nous définissent à tout jamais, celui-ci en fait partie. À partir d’aujourd’hui, je peux bien écrire la neuvième symphonie, sauver le monde d’une troisième guerre mondiale ou inventer le vaccin contre le sida, on ne retiendra de moi que cet acte innommable : j’ai abandonné mon bébé, toi, mon minuscule amour aux joues si douces. 

Puisses-tu un jour me pardonner. » 

Trois pays, de vibrants portraits de femmes aux destins entrecroisés. Quel est le lien qui les unit ? Quelle est leur véritable histoire ?

Mamans du monde

 

 » Comment fait-on dans ton pays ?  » 

Voici la question qu’ont posée Ania Pamula et Dorothée Saada, les journalistes du magazine « Parents », à des mamans originaires du monde entier qui habitent en France, afin de comprendre les traditions et l’expérience de chacune en tant que mère.

Chasseur cueilleur parent

 

Épuisée, gagnée par la dépression, Michaeleen ne sait plus comment gérer Rosy, sa fille de 3 ans. Crises de rage, demandes incessantes, pleurnicheries,… 

Elle rencontre des difficultés que tous les parents connaissent. Tous ? Peut-être pas. 

Habituée aux reportages dans des coins reculés, elle décide d’aller vivre en immersion dans 3 des plus vénérables communautés du monde : les Mayas, les Inuits et les Hadza. 

Elle découvre des enfants responsables, autonomes, participant volontairement aux tâches ménagères, et ce dans cri ni conflit. Une parentalité aux antipodes de celle qu’elle pratique, sans aucune des luttes de pouvoir qui jonchent son quotidien avec Rosy. 

Et si les Occidentaux avaient tout faux en termes d’éducation?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code